Consultation citoyenne sur le thème du « mieux manger »

Publié le 21 avril 2019

Une grande consultation citoyenne a été lancée fin mars sur le thème du « mieux manger », avec de nombreux partenaires dont l’Inra. Jusqu’au 31 mai, les internautes peuvent répondre librement à la question : “Comment permettre à chacun de mieux manger ?” afin de participer à l’élaboration d’actions concrètes.

En France, 8 millions de personnes n’ont pas accès à une alimentation suffisante et de bonne qualité et 91 % des Français se disent préoccupés par ce qu’ils mangent. Comment apprendre à mieux manger pour prévenir les maladies, notamment le cancer et l’obésité ? Comment permettre à chacun de se nourrir sainement et en quantité suffisante, en étant informé et rassuré sur la sécurité de ce qu’il consomme ? Comment protéger la planète tout en assurant l’avenir de nos agriculteurs et petits producteurs ?

Pour recueillir l’avis des Français sur ces questions, la plate-forme citoyenne Make.org lance, en partenariat avec l’Inra et de nombreux autres partenaires, la Grande Cause #AgirPourMieuxManger. Chaque citoyen est invité à voter pour des propositions de base et à proposer ses propres solutions. Il s’agit de dégager de cette consultation des actions concrètes à encourager et développer dans la société.

Cette consultation est accessible à tous jusqu’au 31 mai prochain .Chaque proposition  sera soumise aux votes d’autres citoyen(ne)s, via les médias et réseaux sociaux. Plus la participation sera forte, plus les priorités citoyennes seront claires.
Pour tout savoir et participer, rendez-vous sur le site mieuxmanger.make.org

 

Quelles suites à la consultation ?

En septembre 2019, des ateliers présentiels seront organisés avec les citoyens et les partenaires (entreprises, associations, institutions, médias) afin de transformer les propositions citoyennes plébiscitées et consensuelles en actions concrètes et de co-construire un plan d’actions, prévu en 2020.

Le pilotage des 6 à 10 actions retenues dans le cadre du plan d’actions de la société civile durera 2 ans 1/2. Leur impact sera évalué grâce à des critères de performance définis avec les partenaires fondateurs et les associations. L’enjeu est également de réengager les citoyens dans ces actions. Les progrès des projets seront suivis et communiqués régulièrement.