Comité Interministériel Santé 2019 : priorité à la nutrition et à la prévention !

Publié le 12 avril 2019

Le Premier ministre et la ministre des Solidarités et de la Santé ont présenté le 26 mars dernier le Plan national de santé publique (PNSP) à l’occasion du Comité Interministériel pour la Santé (CIS). Le PNSP  est l’un des quatre piliers de la stratégie nationale de santé et met un accent prioritaire sur la nutrition (activité physique, alimentation et lutte contre l’obésité).

La France a aujourd’hui un très bon système de soins mais des progrès sont encore à faire, notamment en matière de prévention.  Comme le souligne la Ministre de la Santé Agnès Buzyn, « trop longtemps centré sur les soins, notre système de santé a délaissé la démarche préventive en la limitant le plus souvent à des actions d’information des publics« .

Partant de ce constat et pour la première fois en France, l’ensemble du Gouvernement s’est engagé pour que la prévention ne soit plus seulement un concept mais une réalité. Le Plan national de santé publique a été présenté lors de l’édition 2019 du CIS et met la priorité sur la nutrition, l’alimentation et l’activité physique. Voici la synthèse des objectifs et mesures concernées. 

 

Objectifs du Gouvernement d’ici 2023, pour son action globale sur l’alimentation et l’activité physique

  • Diminuer de 15 % l’obésité et stabiliser le surpoids chez les adultes
  • Diminuer de 20% le surpoids et l’obésité chez les enfants et les adolescents
  • Réduire le pourcentage de personnes âgées dénutries vivant à domicile ou en institution de 15 % au moins pour les plus de 60 ans et de 30 % au moins pour les plus de 80 ans
  • Réduire de 20 % le pourcentage de malades hospitalisés dénutris à la sortie d’hospitalisation

 

Mesures prioritaires du Gouvernement en matière de nutrition  

1 | La santé par l’alimentation

  • Permettre à tous les Français de connaître les bons réflexes alimentaires pour leur santé
  • Améliorer la qualité nutritionnelle de tous les aliments transformés et promouvoir le Nutri-score
  • Réduire la consommation de sel de 30 %
  • Protéger les enfants et les adolescents d’une exposition à la publicité pour des aliments et boissons non recommandés
  • Permettre à tous de bénéficier d’une restauration collective de qualité en toute transparence
  • Organiser dès 2020 la journée nationale « Les Coulisses de l’alimentation » sur le modèle des Journées du Patrimoine
  • Étendre l’éducation à l’alimentation de la maternelle au lycée
  • Veiller à l’alimentation de nos ainés : prévenir la dénutrition R Promouvoir et partager au niveau national les actions locales innovantes
  • Étendre l’obligation de don des invendus alimentaires a la restauration collective et aux industriels et favoriser les dons
  • S’assurer de la qualité et de la fiabilité des applications numériques orientant le consommateur dans ses choix alimentaires

2 | La santé par l’activité physique et sportive

  • Promouvoir les activités physiques et sportives auprès des enfants, des jeunes et des étudiants dans tous les temps éducatifs
  • Développer la pratique d’activités physiques et sportives en milieu professionnel
  • Promouvoir l’offre de pratique d’activité physique et sportive pour les seniors
  • Développer la pratique d’activité physique adaptée pour les personnes atteintes de maladies chroniques
  • Renforcer la prescription d’activité physique adaptée par les médecins
  • Labelliser les maisons sport-santé

3 | Prévenir et prendre en charge l’obésité

  • Détecter précocement les personnes obèses ou à risque d’obésité
  • Orienter les personnes obèses ou à risque d’obésité vers les équipes compétentes
  • Améliorer la lisibilité de l’offre sur les territoires et, plus globalement, l’information des personnes obèses
  • Conditionner , dès 2020, l’activité de chirurgie de l’obésité à une autorisation selon des critères de qualité
  • Renforcer les centres spécialisés de l’obésité (CSO) dans leur rôle d’animation et de coordination de la filière de soins ainsi que d’appui des professionnels
  • Adapter et soutenir la filière obésité dans les Outre-mer
  • Déployer, d’ici 2022, des expérimentations innovantes en direction de publics ciblés : les enfants de 3 à 8 ans à risque d’obésité (« Mission Retrouve ton cap »), les enfants et adolescents atteints d’obésité sévère (« OBEPEDIA »)…

Lien vers le dossier de presse CIS 2019

Lien vers le Plan national de santé publique