Structure Régionale Appui et Expertise Nutrition Professionnels des Pays-de-la-Loire Tél : 02 40 09 74 52
SRAE Nutrition

surpoids et obésité : enquête auprès des parents sur le suivi et l'alimentation de leur enfant

Dans le cadre de la journée européenne de l’obésité en mai dernier, MPEDIA a mené une enquête auprès de 1019 parents d'enfants ayant entre 1 et 6 ans, concernant le suivi et l’alimentation de leur(s) enfant(s). Retour sur les résultats.

surpoids enfant_enquete mpedia 0418

Suivi du poids de l’enfant
32,5% des parents déclarent être particulièrement attentifs au suivi du poids de leur enfant, 51% l’être « un peu », et 15% « pas vraiment ». Parmi ceux qui ne sont pas particulièrement attentifs au poids de leur enfant, 65% déclarent que leur seule observation visuelle de ce dernier leur suffit pour établir s’il leur semble grossir et grandir normalement. On note par ailleurs que 75% des parents savent calculer l’Indice de Masse Corporelle (IMC), et que 35% vérifient sa position sur le carnet de santé.

Avis des experts :
« On ne peut pas mesurer le surpoids d’un enfant juste en le regardant. », docteur Véronique Negre.
« l’IMC est un excellent indicateur d’une évolution normale ou anormale du poids de l’enfant. », docteur Alain Bocquet.

Les « groupes de produits » facteurs d’obésité
Quand on demande aux parents quels sont selon eux les « groupes de produits » qui devraient être limités pour éviter le surpoids chez un enfant « sans problème de santé », 99% d’entre eux citent le sucre et les produits sucrés, 58% les matières grasses et 15% les protéines.
L’étude montre que quasiment tous les parents se méfient des produits sucrés (presque 100%), et que 98% font le lien entre ces produits et l’obésité.
Les portions quotidiennes recommandées en termes de fruits et légumes sont connues par 37% des parents.

Avis des experts :
« L’apport en graisse est nécessaire à une croissance harmonieuse et à la construction du système nerveux central de l’enfant et il ne faut surtout pas l’en priver […] », docteur Alain Bocquet.
« En revanche, les enfants consomment beaucoup de protéines[1] et elles doivent vraiment être limitées dans leur alimentation car elles augmentent le risque d’excès de poids ultérieur », docteur Alain Bocquet.

Activités physiques
45% des enfants de parents interrogés pratiquent une activité sportive au moins une fois par semaine, 29% exercent une activité physique quotidienne et 26% ne pratiquent aucune activité physique en dehors de l’école ou de la garderie.
37% des parents déclarent ne pas forcément envisager une sortie en plein air le week-end.

Avis des experts :
« L’un des facteurs majeurs du risque d’obésité est la sédentarité et non l’absence d’activité physique à proprement parler. Ainsi, la pratique d’une activité en club, une à deux fois par semaine, est-elle moins favorable au maintien d’un poids normal et au bon développement de l’enfant que le fait de le faire bouger régulièrement, lors d’activités motrices simples mais quotidiennes », docteur Véronique Negre.

1] : Bocquet A, Vidailhet M. Nutri-Bébé 2013 study Part 2. How do French mothers feed their young children ? Arch Pediatr. 2015 oct. 22 (10 Suppl 1): 10S7 – 1-S19
Retour aux actualités
Agenda
40e congrès d'ESPEN
Université d'été de Nutrition à Clermont-Ferrand