Structure Régionale Appui et Expertise Nutrition Professionnels des Pays-de-la-Loire Tél : 02 40 09 74 52
SRAE Nutrition

Nouvelles recommandations PNNS sur l'alimentation et l'activité physique

On les attendait, elles sont enfin arrivées ! Santé Publique France a diffusé le 22 janvier dernier les nouvelles recommandations sur l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité dans le cadre du PNNS 2018-2022. Quelques petits rappels sur l'historique et les contenus.

logo_santé_publique_france_inpes

 

Le 24 janvier 2017, l’Anses a publié son rapport sur l’actualisation des recommandations alimentaires pour les adultes. En février 2017, le HCSP (Haut Conseil de la Santé Publique) a publié un  avis relatif à la révision des repères alimentaires pour les adultes du futur PNNS 2018-2022. Sur la base de ces travaux, Santé Publique France a formulé le 22 janvier 2019 les nouvelles recommandations sur l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité pour les adultes.

Plusieurs paramètres ont été pris en compte pour aboutir aux évolutions des repères PNNS : les références nutritionnelles, la biodisponibilité des nutriments, les liens entre consommation de divers groupes d’aliments et risque de maladies chroniques, les habitudes alimentaires de la population française et le risque lié à l’exposition aux contaminants alimentaires.

Les grandes nouveautés des recommandations 2019

  • Les fruits à coque non salés font désormais l’objet d’une recommandation, compte tenu de leur intérêt nutritionnel, ainsi que les légumes secs et les produits céréaliers complets.
  • Pour tenir compte des pratiques des consommateurs, il est aussi apparu essentiel d’intégrer le Nutri-Score, développé en 2017 par les pouvoirs publics et qui peut aider au choix des produits transformés.
  • Les recommandations intègrent pour la première fois la question de l’environnement, en conseillant d’aller vers des fruits et légumes de saison, des aliments de producteurs locaux et, si possible, des aliments bio.
  • Les recommandations invitent par ailleurs à réduire la consommation de viande hors volaille.
  • Enfin, les recommandations encouragent les personnes à faire davantage d’activité physique, mais aussi à réduire le temps passé assis dans la journée. En effet, un individu peut à la fois être actif, c’est-à-dire faire du sport ou des activités physiques tel qu’il est recommandé, mais aussi être très sédentaire, c’est-à-dire passer beaucoup de temps assis et souvent de façon prolongée dans sa vie quotidienne.

Recommandations relatives à l’alimentation, à l’activité physique et à la sédentarité pour les adultes (rapport complet).


Retour aux actualités
Agenda
Exposition Microbiote d'après "le charme discret de l'intestin"
3e journée innovation en santé publique