Structure Régionale Appui et Expertise Nutrition Professionnels des Pays-de-la-Loire Tél : 02 40 09 74 52
SRAE Nutrition

40 personnes opérées d'une chirurgie de l'obésité témoignent à Ancenis (44)

Le 25 mars 2017, une quarantaine de patients opérés d’une chirurgie de l’obésité se sont réunis à Ancenis (44), à l’initiative de la SRAE Nutrition des Pays-de-la-Loire. L’objectif de cet événement : faire échanger ces patients sur leur suivi médical et para-médical après l’opération, un enjeu majeur de santé publique.

Groupes BOOST_250317

Plus de quarante patients opérés d’une chirurgie de l’obésité ont participé le samedi 25 mars dernier à l’événement BOOST organisé par la Structure Régionale d’Appui et d’Expertise en Nutrition des Pays-de-la-Loire. BOOST pour « Bougez Osez l’Obésité Sans Tabou » ! « Nous avons choisi ce titre parce qu’il nous paraissait important de mettre en avant la liberté de parole des participants », explique Sabrina Lechevallier, Directrice de la SRAE Nutrition. 
BOOST est le résultat d’une réflexion menée en concertation avec les professionnels de la SRAE Nutrition. « Lorsque nous leur avons demandé quelles devaient être nos priorités de travail dans le champ de l’obésité, le suivi des patient obèses opérés a émergé rapidement », poursuit Sabrina Lechevallier. « Au vu du nombre croissant de patients perdus de vue suite à une chirurgie bariatrique et des risques de complications qui en découlent, c’est un véritable enjeu de santé publique ».
Très vite, il est apparu incontournable de faire s’exprimer les patients sur leur expérience post-opératoire. Pour qu’ils ne se sentent pas jugés et qu’ils soient libres dans leurs échanges, la SRAE Nutrition a décidé d’organiser l’événement BOOST sans présence de la communauté médicale. Les associations de patients ont largement relayé l’information sur le terrain.

Se faire opérer pour retrouver la santé
Les participants se sont répartis en petits groupes dans les salles de l’Espace Corail, afin d’échanger sur leur image de la chirurgie bariatrique et sur leur vécu post-opératoire. Pour bon nombre d’entre eux, la chirurgie bariatrique n’est pas une solution miracle, mais c’est souvent l’opération de la dernière chance. « Il ne faut pas oublier que l’obésité est une maladie », rappelle une participante. Il ne s’agit pas d’atteindre une taille 36, mais bien de retrouver la santé, car de nombreux patients souffrent de pathologies telles que le diabète, l’arthrose, l’hypertension… Le mot renaissance revient souvent dans les échanges, retrouver une certaine « normalité » parce qu’on peut à nouveau monter les escaliers ou porter ses enfants. 

Un besoin d’accompagnement après l’opération plébiscité
Une grande majorité des participants se sent « lâché dans la nature » après l’opération et souffre d’un manque d’accompagnement à long terme. « La première année, on revoit le chirurgien pour faire le point, mais après on se sent livré à soi-même », confie un participant. Les groupes ont exprimé des disparités de prise en charge post-opératoire selon les départements et les établissements, mais aussi un manque de concertation entre les différents acteurs médicaux. Le suivi psychologique leur semble particulièrement important après cet événement de vie qui peut tout bouleverser dans le quotidien du patient et de ses proches. L’aspect financier peut être un frein au suivi quand certains professionnels ne sont pas remboursés. Le rôle primordial des associations de patients en termes de soutien et de conseil a été mis en avant, de même que la nécessité de développer des outils de suivi pour les patients. 

Propos recueillis par Anne-Cécile Adam

Retour aux actualités
Agenda
Atelier "bien manger avant et après la naissance de son bébé"
Conférence EGEA VIII - Nutrition et Santé, de la science à la pratique